10 habitudes qui vous font stresser au travail



Comme je vous en ai déjà parlé plusieurs fois sur mon blog, le stress est un poison pour notre santé, nos relations et même nos projets. Souvent, ce stress est tellement profondément ancré en nous que nous avons l’impression d’avoir tout essayé pour nous en débarrasser.


Le problème vient souvent du fait que nous avons pris de mauvaises habitudes qui sont sources de stress. On devient inquiet, angoissé, on ne se sent plus performant, on a l’impression d’être tout le temps fatigué.


Dans cet article, j’ai décidé de faire un focus sur les habitudes qui participent à faire monter la pression dans notre vie professionnelle. Pour chacune de ces habitudes, je vous donne des solutions pour que vous puissiez adopter un nouveau comportement qui augmentera votre efficacité et votre bien-être au travail.


C’est parti !



Habitude à remplacer N°1 : le manque de concentration


La première habitude à gommer c’est le manque de concentration. Vous avez du mal à suivre une réunion, vous procrastinez, vous êtes “ailleurs”, tous ces signes d’un manque de concentration sont de gros facteurs de stress.


Mais alors, comment être plus concentré ?


Solution 1 : surveiller ses pensées


Vous êtes en train de travailler sur un dossier et des pensées qui n’ont rien à voir avec ce que vous êtes en train de faire viennent vous perturber. Vous ruminez sur un reproche qu’on vous a fait un peu plus tôt dans la journée, vous imaginez votre dîner de ce soir ou vous fantasmer sur vos prochaines vacances. Pour revenir “ici et maintenant” et retrouver votre concentration, chassez ses pensées parasites. Il existe de nombreuses techniques de méditation consciente pour ramener son esprit à 100% sur la tâche qu’on est en train d’accomplir. Par exemple, dans ma formation “Arrêter de stresser”, je vous donne 9 exercices pour apprendre à vivre l’instant présent.


Solutions 2 : mieux s’organiser


Lorsqu’on arrive à bien gérer son temps, on gagne immédiatement en sérénité. Si vous êtes plutôt du genre désordonné, suivez ces quelques conseils :

  • identifiez ce qui est urgent et ce qui est important et faites des priorisations

  • quand on vous sollicite, soyez bienveillant mais expéditif

  • osez dire quand vous n’êtes pas disponible

  • rangez vos dossiers, conservez uniquement ce qui vous est utile


Si vous avez besoin de techniques de communication pour ne plus perdre du temps dans vos conversations professionnelles sans pour autant heurter vos collègues, dites-le moi en commentaires, je vous ferai une vidéo sur ce thème.


Solutions 3 : éloigner son portable


Nos téléphones nous sollicitent en permanence. Les appels, les messages et toutes les notifications de nos diverses applications rendent la concentration très difficile. En plus, souvent, même si notre téléphone ne sonne pas, nous avons besoin de le regarder, c’est notre nouvelle drogue.


Alors, pour retrouver votre liberté, éloignez vos téléphones ! L’Homme aime la facilité, si vous laissez votre téléphone à proximité, posé sur votre bureau, vous serez toujours tenté de le regarder, alors que si vous le mettez dans votre sac ou dans un tiroir, l’effort nécessaire pour le récupérer sera suffisant pour vous dissuader de le consulter trop souvent.


En mettant en place, ces 3 solutions, vous allez gagner en concentration et donc diminuer votre stress.



Habitude à remplacer N°2 : dire “oui” à tout


Votre charge de travail ne vous permet pas toujours d’accepter les missions supplémentaires que votre patron veut vous confier.


Vous avez le devoir de dire quand vous ne pouvez plus travailler dans de bonnes conditions.

Bien sûr, il est souvent très délicat de refuser une tâche, heureusement il existe des façons “politiquement correct” de dire non. Votre patron est un être humain, il peut comprendre que vous avez trop de travail. D’autant plus, qu’il est très difficile d’évaluer avec précision la charge de travail d’une personne. On travaille tous à des vitesses différentes, certains sujets sont beaucoup plus complexes à traiter qu’ils n’y paraissent. Il n’y a que vous qui pouvez informer vos collègues quand vous avez trop de travail.


Le conseil que je vous donne, c’est d’être vrai avec vous-même, c’est d’ailleurs la première fondation de mon livre Ce que la forêt m’a appris. Pour que les autres vous comprennent, dites-vous à vous-même, la vérité à propos de vous-même. Si vous sentez de façon honnête que vous n’allez pas vous en sortir avec un dossier supplémentaire, dites-le. Votre patron sentira votre authenticité, vous serez sur la même fréquence et vous pourrez avoir une discussion constructive afin de trouver une solution efficace pour le travail et convenable pour vous.






Habitude à remplacer N°3 : ne pas dire “stop” aux bouffeurs d’énergie


On a parfois des collègues qui sont ce que j’appelle des “bouffeurs d’énergie”. Il s’agit de ces personnes qui ont besoin de parler. Elles viennent solliciter votre écoute que ce soit pour vous parler du travail ou de leur vie personnelle.


Tous les professionnels de l’écoute vous le diront, écouter quelqu’un demande beaucoup d’énergie, surtout si cette personne exprime une plainte, une critique ou un mal-être. Ce n’est pas pour rien que les coachs ou les psychologues bénéficient de supervision pour ne pas être atteint par ce qu’on leur a confié. Il arrive parfois que les problèmes des autres fassent échos à des choses que vous avez vous-même vécu, les conséquences sur votre humeur voire votre santé mentale ne doivent pas être prises à la légère.

Votre devoir est de vous protéger. N’acceptez pas que les autres viennent se défouler sur vous.


Mais comment faire quand un “bouffeur d’énergie” nous prend pour cible?


Il faut distinguer deux situations. Si vous sentez que vous avez la force et l’envie d’écouter, faites-le. Si ça vous dérange ou si vous ne pouvez pas, informez la personne. Soyez ferme mais parlez avec amour. Ne chassez pas la personne, dites-lui simplement que vous êtes désolé mais là vous n’avez vraiment pas le temps ou vous avez beaucoup de choses dans la tête ou n’importe quelle autre excuse qui ne la vexera pas mais qui ne lui laissera pas d’autre choix que de vous laisser tranquille. En faisant cela, vous vous rendez un grand service et souvent vous aidez aussi ces personnes car ainsi elles peuvent prendre conscience que leur comportement n’est pas adapté au monde du travail.


Pour bien repérer les “bouffeurs d’énergie”, il est important de noter que ces personnes ne viennent pas forcément se plaindre. Au contraire, elles peuvent parfois solliciter votre écoute pour dire à quel point que leur vie est géniale. Je vais donc vous donner un conseil important. Quand vous êtes au travail et que vous avez envie de raconter votre weekend ou de parler de vos enfants, attendez que votre interlocuteur vous en ait donné la permission. Par exemple, attendez qu’il vous demande comment s’est passé votre weekend ou comment vont vos enfants. Sans cette permission, ne parlez pas de votre vie personnelle car vous ne savez pas ce que vit votre collègue et s’il est prêt à recevoir ce que vous voulez partager. On ne connaît pas toujours les épreuves que les autres traversent…



Habitude à remplacer N°4 : travailler dans l’urgence


Beaucoup de personnes aiment travailler sous pression. C’est une mauvaise habitude souvent développée depuis l’enfance.


Les amis, on ne blague pas avec le stress. Cette tension détruit votre corps à petit feu, elle vous épuise. Dans mon article Comment arrêter de stresser au travail? je donne plusieurs solutions pour arrêter de stresser et j'explique qu'une partie du problème vient d'une idée reçue très répandue qu'il existe un bon stress.


Pour gommer cette habitude de travailler dans l'urgence, appuyez-vous sur des techniques de prise de conscience, des outils de projection ou des méthodes de méditation consciente. Tout cela, vous permettra de rester concentré, motivé et dynamique sans avoir besoin de vous mettre la pression pour avoir l’impression d’être efficace.

Le stress n’est pas fait pour vous aider à être plus performant. Le stress est une alerte qui vous prévient qu’il y a quelque chose à changer dans votre vie.


Si vous ne faites pas exprès de travailler dans l’urgence, je vous renvoie vers l’habitude N°1. En effet, dans la solution 2, je vous donne quelques techniques de gestion du temps qui vous aideront à mieux organiser vos journées de travail.


Vous verrez qu’en anticipant vos tâches, vous vous sentirez mieux.



Habitude à remplacer N°5 : ne pas écouter son corps


Notre corps est un véhicule glorieux qui nous permet de faire des choses. C’est grâce au corps qu’on se lève pour aller gagner de l’argent, qu’on accompagne nos enfants à l’école, qu’on se sent bien. Cet outil extraordinaire nous envoie également des signaux pour nous aider à repérer les situations difficiles.


Si vous avez mal à la tête, mal au dos, mal au ventre, c’est que votre corps vous parle. Les influx nerveux qui nous parcourent sont autant de messagers de nos émotions. Alors quand votre corps se met à vous parler ainsi, écoutez-le. Dans l'article Stress : symptômes et solutions, vous trouverez une liste des premiers signes d'apparition du stress qui pourra vous aider à être attentif aux alertes de votre corps.



Le corps peut vous inviter à ralentir, mais il peut aussi parfois vous inviter à continuer. Parfois, dans la journée, vous êtes dans une énergie haute. Vous vous sentez particulièrement bien, votre esprit est clair, vous n’avez pas de douleur. Il faut profiter à fond de ces moments-là pour avancer dans vos projets. Ne faites pas de pause quand votre corps a beaucoup d’énergie. Au contraire, c’est le moment de mouiller le maillot! Traitez les dossiers les plus compliqués, faites ce que vous avez repoussé jusque là dans la journée car c’est le moment où votre cerveau est au top de ses capacités.




Habitude à remplacer N°6 : ne pas déléguer


Le manque de délégation est un problème qui touche beaucoup de personnes en entreprise et pas seulement les managers. Certains d’entre nous veulent tout faire par eux-mêmes. Cette situation les fait souffrir mais ne veulent surtout pas confesser qu’ils ne se sente pas bien.


Une cliente que j’ai accompagnée cette année était dans ce cas-là. Et vous savez ce qui s’est passé? Un matin, elle est arrivée au travail, elle est allée directement voir son patron et elle lui a dit : “Je démissionne.” Comme elle ne se plaignait jamais, forcément il n’a pas compris. Comme il la regardait l’air surpris, elle lui a avoué qu’elle se sentait mal depuis deux ans déjà. Son patron ne s’était rendu compte de rien, mais ce n’est pas un manque d’attention de sa part, le problème vient du fait que ma cliente prenait spontanément la responsabilité de toutes les actions sans jamais laisser entrevoir qu’elle le faisait contre son grès.

Pourquoi agissait-elle ainsi? Parce qu’elle vivait sous l’influence du message contraignant “sois forte”. Je m’explique. Dans son enfance, on ne lui a pas montré comment exprimer ses sentiments. Ce qui fait qu’en grandissant, elle a toujours tout supporté sans rien laisser transparaître de ses souffrances. Au travail, elle était tout le temps stressée, elle rentrait chez elle avec du travail mais pour rien au monde elle aurait dit : “non, ça je ne peux pas le faire, j’ai besoin d’aide, ça ne va pas.”

Heureusement, sa discussion avec son patron et le coaching qu’elle a fait ensuite lui ont permis de prendre du recul car elle était à deux doigts de l’épuisement professionnel (burn out).


Prenez l’habitude d’exprimer vos difficultés, n'hésitez pas à demander de l’aide, ce n’est pas un signe de faiblesse. Il est vrai que certaines personnes en font trop, elles se plaignent tout le temps et essaient toujours de faire faire aux autres, les tâches qu’elles devraient faire elles-mêmes. Il existe un juste milieu entre “je me plains tout le temps” et “je ne me plains jamais”, c’est à vous de le trouver.



Habitude à remplacer N°7 : toujours chercher la reconnaissance


Pour se sentir bien au travail, il faut savoir ne pas attendre de reconnaissance lorsqu’on travail bien. Nous vivons dans un monde capitaliste. Ce système a comme carburant : la productivité. On va donc en permanence vous demander d’en faire beaucoup plus sans prêter attention aux efforts que vous allez devoir fournir pour produire plus.

Vous pouvez travailler en vous disant “je vais être augmenté, je vais avoir un meilleur poste”. Mais ne soyez pas surpris si on ne vous donne pas ce que vous espériez car il y a beaucoup d’ingratitude dans notre monde.


C’est pour cela que lorsque vous travaillez en entreprise, essayez de bien négocier votre salaire à l‘embauche, préservez toujours votre santé et surtout n’ayez pas des attentes qui risquent fortement de vous décevoir. Adaptez-vous au monde dans lequel vous vivez.

Sur ce thème, il y a un autre point important que j’aimerais aborder avec vous. Certaines personnes cherchent à être aimées au travail, c’est humain mais c’est prendre le risque de beaucoup souffrir pour rien. En effet, au travail, les gens ne sont pas là pour vous aimer. On attend de vous que vous soyez productif, que vous travaillez bien, pas que vous soyez aimable.


Ne faites pas choses pour qu’on vous aime, faites-les soit parce que vous les trouvez juste, soit parce que vous sentez qu’il y a une opportunité pour obtenir une promotion. Sinon, vous risquez de ne jamais être épanoui au travail et même de vous rendre malade.



Habitude à remplacer N°8 : arrêter de vous faire plaisir


Le travail n’est pas le lieu des sentiments mais il peut tout à fait être le lieu du plaisir.

Pour cela, vous pouvez appliquer quelques règles. Par exemple, si vous le pouvez, habillez-vous bien. Portez des tenues classes, exprimez votre style. Rangez toujours bien votre bureau, c’est important pour s’y sentir bien. Soyez des diffuseurs d’énergie positive. Bougez, étirez-vous régulièrement, allez à la salle de sport à la pause de midi.


Trouvez ces petites choses qui changeront votre quotidien et vous permettront d’aimer partir travailler. C’est très important.



Habitude à remplacer N°9 : manger trop lourd


Surveillez ce que vous mettez dans votre assiette quand vous êtes au travail. La digestion demande beaucoup d’énergie. Il est très difficile de travailler correctement après un repas trop copieux. De plus, vous devez vous connaître, certains aliments sont plus compliqués à digérer que d’autres. Par exemple, moi, le gluten me fatigue plus que tout autre aliment, un sandwich avalé sur le pouce pour gagner du temps, provoquera chez moi une baisse considérable de l’énergie pendant une grande partie de l’après-midi. Je ne serai plus performant, j’aurai juste envie de dormir.


C’est à vous de vous discipliner pour consommer des aliments qui feront du bien à votre corps et pour rester raisonnable sur les quantités.



Habitude à remplacer N°10 : faire des coups bas à vos collègues


Le monde du travail peut être impitoyable. Entre collègues, on ne se soutient pas toujours, au contraire! On se lance des pics en réunion, on ne se partage pas toutes les informations, on critique le travail des autres, on juge leur comportement, on leur coupe la parole en réunion. Il arrive qu’on se comporte ainsi car on se sent en concurrence avec quelqu’un, on peut alors désirer le rabaisser, l’induire en erreur, lui mettre des bâtons dans les roues.


Restez loyale et intègre au travail. Il existe des moyens de ne pas entrer en concurrence avec ses collègues. Un conseil que je donne souvent aux personnes que j’accompagne, c’est de se former. N'attendez pas forcément que votre patron vous paie une formation, surtout si vous sentez que vous avez un problème de confiance en vous. Investissez sur vous-même, vous vous sentirez bien mieux et vous ne perdrez plus votre énergie à chercher les défauts des autres.



Conclusion


Je viens de vous donner 10 habitudes à gommer absolument car non seulement elles vous plongent dans les angoisses et les inquiétudes au travail mais en plus elles vous isolent car les autres sentent votre énergie négative.


Vous avez désormais tous les outils pour les remplacer par de nouveaux comportements plus écologiques pour votre corps et votre esprit. Appliquez ces nouveaux comportements et vous sentirez votre stress diminuer et votre situation professionnelle s’améliorer.



Bryan LAMBO

Coach en intelligence émotionnelle et relationnelle



Pour recevoir gratuitement ma méthode d'entraînement en 3 étapes pour arrêter de stresser, remplissez le formulaire ci-dessous.


Pour en savoir plus sur la prochaine web-conférence "Comment arrêter de stresser?" et vous inscrire, cliquez ici.


© 2014-2020 by EFA Coaching, Consulting & Formation

SAS - SIREN 812963858 - APE 9609Z

 

  • w-facebook
  • Twitter propre
  • White YouTube Icon
  • White LinkedIn Icon
Contactez-nous

TEL :

+33 (0)6 50 77 41 19

‹MAIL :

efacoaching@gmail.com

Suivez-nous

 

Facebook

 

Twitter

 

Youtube

 

LinkedIn